Accueil arrow News arrow Article après le match contre Baghdatis
Article après le match contre Baghdatis Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jerome   
18-09-2006
L'article de L'Equipe.fr sur la victoire de folie d'Agassi contre Baghdatis:

Après quatre heures d'un combat épique, Andre Agassi a battu (6-4, 6-4, 3-6, 5-7, 7-5) le Chypriote Marcos Baghdatis, héroïque. En seizièmes de finale, l'ancien numéro un mondial affrontera Benjamin Becker, tombeur en trois sets de Sébastien Grosjean. Richard Gasquet a éliminé Gilles Simon et Gaël Monfils a quitté le tournoi.

Encore un match d'anthologie pour Agassi
Quinze ans et treize points les séparent. Et pourtant, près de quatre heures d'un combat épique (6-4, 6-4, 3-6, 5-7, 7-5) réunissent Andre Agassi, 36 ans, à Marcos Baghdatis, 21 ans. La tournée d'adieux du Kid de Las Vegas se doit d'être grandiose, l'étape chypriote relève du grand luxe. Menée deux sets à zéro puis deux manches à une et quatre jeux à zéro, la tête de série n°8 n'abdique pas, varie plus son jeu avec quelques amorties bienvenues notamment. Son adversaire mérite tous les honneurs. Il va être servi. Les coups gagnants fleurissent (83 pour Baghdatis, 34 pour Agassi), les deux joueurs paraissent se livrer à une partie sur console vidéo où les jambes tricotent, le bras gicle et le doute sonne aux abonnés absents. Mais l'électronique ne pourra jamais égaler la dramaturgie de cette rencontre entre deux extraterrestres. Comme souvent dans un grand classique, une bonne dose de souffrances s'impose, à l'instar de la chute de Marcos Baghdatis à 4-3 au premier set, provoquant une douleur au poignet, ou des crampes du Chypriote à 4-4 dans la dernière manche. Pour détendre l'atmosphère, les sourires et mimiques du n°8 mondial sont venus calmer les ardeurs des spectateurs, parfois à la limite du fair-play.

Et pour le suspense, il faut prendre son temps et un cinquième set vaut toutes les longues histoires. Sur les coups de minuit, les deux joueurs ont sonné les trompettes de la gloire avec un neuvième jeu épique. A 4-4, Andre Agassi, maître dans la gestion de l'effort en évitant les courses inutiles notamment, sert à 40-30 pour prendre l'avantage. Une volée de coup droit croisée sur la ligne vient refroidir ses ardeurs, mais Marcos Baghdatis s'écroule. Perclu de crampes, le Chypriote sautille, grimace et prend un avertissement pour dépassement de temps. Déstabilisé, l'Américain ne passe plus sa première balle de service, son adversaire tente le K.-O. sur chaque frappe et se retrouve avec quatre balles de break ! Mais l'ancien numéro un mondial sauve l'essentiel pour mener 5-4. Marcos Baghdatis se fait masser au changement de côté, se tape sur le coeur mais commet une double faute et une erreur en coup droit. Une volée de revers trop croisée offre une balle de match à Andre Agassi. Un service gagnant, un 23e ace et un revers décroisé gagnant annihilent les espoirs américains (5-5). Et comme les deux hommes ont décidé de ne rien faire comme les autres, Andre Agassi retrouve alors ses esprits, gagne aisément son service (6-5) et Marcos Baghdatis s'apprête à l'imiter. Le Chypriote mène (40-15) mais commet deux doubles fautes et relance son aîné. A sa deuxième balle de match, l'Américain voit un revers du n°8 mondial atterrir hors des limites. Son soulagement et sa joie sont à la hauteur de son exploit. Immenses.
 
< Précédent   Suivant >