Accueil arrow News arrow Un reportage de l'equipe
Un reportage de l'equipe Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jerome   
28-09-2006
Voici un reportage photos sur Andre réalisé par l'équipe :

Image IPB

1986 - Le «Kid de Las Vegas» fait ses grands débuts en Grand Chelem à l'US Open, à 16 ans. Il est battu dès le premier tour par le Britannique Jeremy Bates (6-7, 3-6, 6-4, 4-6), 120e joueur mondial à l'époque. (Photo L'Equipe)

Image IPB

Andre Agassi est issu de l'académie de Nick Bolletieri, qui a déjà formé avant lui de jeunes champions comme Jimmy Arias ou Aaron Krickstein. Mais Agassi sera le premier à remporter un tournoi du Grand Chelem et à occuper la place de numéro un mondial. (Photo L'Equipe)

Image IPB

1988 - Agassi gagne son premier tournoi ATP en 1987, à Itaparica. Mais c'est l'année suivante que sa carrière décolle vraiment. Il atteint le dernier carré à Roland-Garros en poussant au cinquième set Mats Wilander, futur vainqueur. Son humour et son look (cheveux longs, short en jean's) en font la coqueluche du public. (Photo L'Equipe)

Image IPB

1990 - Roland-Garros : L'Américain, également demi-finaliste de l'US Open en 1988, ne parvient pas à confirmer ses exploits l'année suivante. Il doit attendre l'année de ses 20 ans pour enflammer les foules. Mais ses nerfs le trahissent en finale de Roland-Garros contre Andres Gomez, alors qu'il est le grand favori. (Photo L'Equipe)

Image IPB

1990 - Agassi connaît la même mésaventure à l'US Open. Il laisse les lauriers de la victoire à Pete Sampras, son cadet d'un an. La rivalité entre les deux champions ne fait que commencer. Le joueur du Nevada se console en remportant la Coupe Davis et le Masters la même année. (Photo L'Equipe)

Image IPB

1992 - En 1991, Agassi se fait encore voler la vedette par un jeune compatriote, Jim Courier, en finale de Roland-Garros. Sa confiance s'envole et il s'incline dès le premier tour à l'US Open contre Aaron Krickstein. Mais l'année 1992 est celle de la revanche. Il crée la surprise en décrochant son premier titre du Grand Chelem à Wimbledon, contre Goran Ivanisevic, après avoir sorti en demi-finale John McEnroe, qui lui a expliqué comment briller sur gazon. Sa seule expérience à Wimbledon, en 1987, s'était soldée par une défaite au premier tour. (Photo L'Equipe)

Image IPB

1994 - US Open. Deux ans plus tard, Agassi réalise enfin son rêve en s'imposant à Flushing Meadows, en battant Michael Stich en finale. Perturbé par une blessure au poignet (opéré en décembre 1993), il est le premier joueur à s'imposer à New York sans être tête de série depuis Fred Stolle en 1966. 1994 est aussi l'année de sa collaboration avec Brad Gilbert. (Photo L'Equipe)

Image IPB

1995 - Open d'Australie. La confiance au beau fixe, l'Américain décide de s'attaquer pour la première fois à l'Open d'Australie. Ce coup d'essai se transforme en coup de maître et il devient numéro un mondial le 10 avril. Tout va bien jusqu'à la finale de l'US Open. Pete Sampras lui reprend son titre et provoque une cassure. (Photo L'Equipe)



Image IPB

1996 - L'année 1996, sans éclat particulier dans les grands tournois, est sauvée par la médaille d'or décrochée aux J.O. d'Atlanta. Le joueur si patriote savoure son bonheur, de courte durée. Absent durant trois des quatre épreuves du Grand Chelem, il retombe au 141e rang mondial et se relance en disputant de simples Challengers. (Photo L'Equipe)

Image IPB

1997 - Agassi se marie avec l'actrice américaine Brooke Shields, avant de divorcer deux ans plus tard. L'histoire veut que sa fabuleuse année tennistique en 2000 soit liée à cette séparation, puis à une nouvelle rencontre... (Photo L'Equipe)

Image IPB

1998 - Agassi réalise l'un des plus beaux rétablissements de l'histoire en gagnant 116 places en un an (122e fin 1997, 6e fin 1998). Mais il ne brille encore que dans les tournois de deuxième catégorie. L'année 1999 le replace au sommet de la hiérarchie. Il s'impose à Roland-Garros, devenant le cinquième joueur, après Don Budge, Rod Laver, Fred Perry et Roy Emerson, à accrocher à son palmarès les quatre épreuves du Grand Chelem. Il atteint ensuite la finale à Wimbledon et s'octroie l'US Open. (Photo L'Equipe)[/i]

Image IPB

[i]1999 - Sacré à Roland-Garros, l'année 1999 est également l'année de sa rencontre avec Steffi Graf, couronnée chez les femmes après une rencontre épique face à Martina Hingis. Suivra un mariage (22/10/2001), puis deux enfants : Jaden Jil (octobre 2001), puis Jaz (octobre 2003). (Photo L'Equipe)


Image IPB

2003 - Open d'Australie. Agassi fait de Melbourne son jardin. Il s'impose en 2000, 2001 et 2003 (photo), après un forfait en 2002, et ne s'incline qu'en demi-finales en 2004, établissant ainsi un nouveau record de victoires consécutives à l'Open d'Australie (26). (Photo L'Equipe)

Image IPB

2003 - Miami. Avec huit titres du Grand Chelem, Agassi est à six longueurs de Pete Sampras. Mais il détient le record de succès dans les Masters Series, avec 17 victoires, dont 6 à Miami, un record. Il s'impose en Floride pour la dernière fois en 2003 (photo). En fin d'année, le Kid devient le numéro un mondial le plus âgé de tous les temps (33 ans, 4 mois). (Photo L'Equipe)

Image IPB

2005 - US Open. Malgré des douleurs au dos, qui l'obligent à recevoir des piqûres de cortisone, Agassi est encore capable d'exploits. Il faut un grand Federer pour l'arrêter à l'US Open, en finale. Le champion rêvait de s'arrêter sur un dernier coup d'éclat, comme Sampras, son tombeur à New York en 2002. La défaite l'incite à rempiler pour un an. Il sera donc présent à Flushing Meadow pour disputer le 61e tournoi du Grand Chelem de sa carrière. (Photo L'Equipe)

Image IPB

2006 - Wimbledon. Mais sa 21e année sur le circuit pro, est celle de trop. A Wimbledon, Agassi annonce que l'US Open sera son dernier tournoi. Il quitte en larmes le central de Wimbledon, vaincu par Nadal. Il n'a joué que 15 matches cette saison, pour un bilan médiocre de 8 victoires et 7 défaites. (Photo L'Equipe)
 
< Précédent   Suivant >